Un pari fou

Tout a commencé il y a 20 ans quand deux Bretons ont posé leurs valises à Bérat. Lui, Michel, est technicien de caisses enregistreuses. Elle, Joëlle est étudiante
et travaille dans l’animation. Heureux et bien installés, ils s’impliquent dans les festivités de Bérat plage.

Nous sommes en 1994. De ces 4 jours de fêtes, naissent des complicités, des rencontres, une bande de copains.
Du coup, on programme un nouvel évènement pour l’année suivante : Bérat se transformera en village Irlandais.

Et qui dit Irlande, dit bière. Michel achète un premier kit de brassage et pour les festivités étiquette les bouteilles « la Bierataise ».

Le nectar remporte un franc succès.

La naissance d'une bière en pays Toulousain

Coup dur. Michel perd son emploi. Amoureux de l’Irlande, des souvenirs plein la tête, il décide de tourner la page et avec le soutien de Joëlle, il s’informe, se forme, plonge dans les méandres de la fermentation,des caprices du houblon et de l’orge puis créé une micro-brasserie au coeur de Bérat.

Un pari fou suivi d’un joli bouche à oreille qui aura raison de l’amertume des mauvaises langues.

Dans leur garage de 70 m2, sur les tonneaux de bière, les amoureux montent une petite scène et invitent des musiciens locaux où d’ailleurs.

La pression monte, les rendez-vous se multiplient, le nectar s’affine, trouve son identité.

C’est officiel, la Biérataise est née.